Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Clap

Le Clap

Cinéma associatif au Cairn à Lans-en-Vercors

edito

Publié le par Ange
Publié dans : #Édito, #saison 2014-2015
Édito de novembre-décembre

Hello, clapeuses-clapeurs, une première info importante :

Mandrin “vole” à notre secours sans superpouvoirs – on n’est pas aux States – mais en reprenant aux puissants ce qu’ils nous ponctionnent. Chouette, ce sera Noël avant l’heure.

Saperlipopette (mais qui donc parle encore comme cela de nos jours) quelle programmation, que du bonheur sur grand écran !

Venez, approchez, entrez, vous ne serez pas déçus, il y en aura pour tous les goûts...

  • Tout d’abord, un film de Céline Sciamma, réalisatrice toujours juste sur des sujets souvent difficiles (on se souvient de Tomboy) ;
  • de la magie en comédie avec un Woody qui revient en France et en pleine forme ;
  • du drame – mais pas trop – avec un sujet pour le moins étonnant d’une ”équipée sauvage” de onze ans avec deux bambinos qui finissent par grandir ;
  • du dépaysement assuré par de petits chevaux islandais dans des paysages à couper le souffle,
  • et pour finir, un film comme seuls les Britanniques savent en produire – entre humour, gravité et “social” – qui émeut à tous coups.

Le mélange des genres, ça a du bon !

J6T&F6

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #saison 2014-2015, #Édito
Édito d'octobre-novembre 2014

Ce mois-ci, le Clap se fait polyglotte ! Accrochez-vous, n’oubliez pas vos lunettes, arrivez à l’heure pour choisir le meilleur angle de vue en fonction des têtes de vos voisins de devant ! Et pourquoi pas … prévoir un coussin … en attendant la belle salle gradinée du centre culturel !

6 films, 6 univers linguistiques aussi différents que possibles mais qui donneront tout son sens à la version originale, celle qui permet d’entrer dans un film par sa langue, son accent et les vraies intonations de ses acteurs.

Venez écouter l’hébreu, célébré ici par les mots de son poète prodige dans l’Institutrice, le rude russe du nord de la Russie, territoire rugueux et esthétique de Léviathan, à la limite du cercle polaire, le japonais des îles de Still the water, célébration de la grandeur de la nature.

On pourra se croire en terrain plus familier avec l’anglais, mâtiné ici de gaélique irlandais de Ken Loach, mais ce réalisateur nous confronte souvent cruellement à la médiocrité de notre niveau d’anglais : que ceux qui arrivent à suivre le parler populaire et authentique de ses personnages sans regarder les sous-titres lèvent le doigt ! Quant à Mommy de Xavier Dolan, il nous permettra de savourer l’incroyable accent Québécois qui nous déstabilise tant … qu’on apprécierait le sous-titrage ! Pour conclure en beauté ce bain linguistique, on reviendra au français … avec le dernier film de l’Allemand Wim Wenders qui donne la parole (et l’image surtout) au photographe brésilien Sebastiao Salgado : dans le documentaire Le Sel de la terre, c’est en français, chacun avec leur accent, qu’ils célèbrent la beauté de la planète.

Polyglottes et/ou amis clapistes, venez nombreux pour ce beau programme aux accents et aux genres si variés !

EMa

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #saison 2014-2015, #Édito

Reprise des séances le 8 septembre, toujours à 21h, à la salle St-Donat !

 

Séquence “souvenir” : il y a 12 ans, le Clap faisait sa rentrée de septembre avec … L’Auberge espagnole de Klapisch ! Suivaient trois films dont on peut peiner à retrouver quelque souvenir : Dix-sept fois Cécile Cassard (ah, si : Béatrice Dalle !), Monique (ah, si, Dupontel et sa poupée gonflable !) et Lantana … là, je sèche. Bon, les films passent, tous ne restent pas … 

Il y a 12 ans, Richard Linklater commençait avec ses acteurs le tournage de Boyhood qu’il a poursuivi à raison d’un tournage par an : projet original et ce n’est visiblement pas sa seule qualité, nous le découvrirons pour cette rentrée 2014. 

Il y a 12 ans, Nuri Bilge Ceylan réalisait… Uzak. Au Clap, depuis, on le suit fidèlement… oui, je sais, malgré son goût de la lenteur et de la longueur ! Souvenez-vous Les Climats en 2006, Il était une fois en Anatolie en 2011 … quel talent tout de même : Winter sleep en 2014, Palme d’or ! Comme on vieillit un peu, attention, on avance la séance à 20 h , le film est long ...

Quant à Spike Jonze, le réalisateur récent de l’intéressant Her,  il y a 15 ans, il réalisait Dans la Peau de John Malkovitch, film original s’il en est, que nous avons donc choisi de vous montrer dans le cadre du Festival de marionnettes. On retrouve là des thèmes qu’il a aussi déclinés dans son inclassable Max et les maximonstres. 

Et le cinéma français ? Il nous réserve en cette rentrée deux projets inventifs et personnels, deux premiers films qui tordent le cou au cinéma français habituel — “parisien” comme dirait Gérard : Les Combattants et Party Girl. On s’en réjouit et on prend les paris : ces réalisateurs seront-ils encore là dans 12 ans ? En tout cas, le Clap espère être encore là pour le dire …

Bonne rentrée cinématographique à tous !  

EMa

Édito Septembre 2014

Le programme en pdf !

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #Édito, #saison 2013-2014
Édito de juin

Quatre films pour clore notre année cinématographique, et quatre univers bien particuliers dont on peinerait à trou- ver le point commun ! Avant de nous quitter pour la pause estivale, il y aura donc des pointures mondiales du cinéma d’auteur : Tommy Lee Jones, les frères Dardenne, Cronenberg, excusez du peu ... Et pour finir début juillet, sans la franche gaîté mais dans la bonne humeur, un petit film comme on les aime : mexicain, acteurs inconnus, première réalisation d’une femme qui raconte avec sensibilité une histoire qu’elle a vécue.

Tout pour séduire le public du Clap qui n’a pas besoin de grands noms pour se déplacer et boire un dernier verre convivial. Bon été à tous !

Ema

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #Édito, #saison 2013-2014
Édito de mai

Attention, retour du Clap le 12 mai...

En mai, le Clap fait ce qu’il lui plait, loin des tapis rouges et de la Croisette. Quatre films donc pour célébrer le couple dans tous les états... et globalement peu de glamour et d’amourettes : heureux ou malheureux, amoureux ou déchiré, harmonieux ou dissonant, réconfortant ou destructeur, naissant ou revisité par des enfants qui en sont les victimes plus que le fruit... Le thème n’est guère nouveau mais traité par Salvadori, Belvaux et Leconte (en anglais !) et quelques acteurs plus ou moins stars, cela devrait permettre de faire le point sur cette drôle d’habitude qu’ont les humains de s’unir et/ou se désunir. Finir avec le film de Georg Mass, annoncé comme un mélange de la série scandinave Borgen et du presque homonyme La Vie des Autres avec la glaçante Stasi en RDA, aurait pu nous dépayser mais il semblerait bien que l’Histoire, la grande, se mêle parfois pour le pire avec les histoires d’amour, petites ou grandes. Sans s’avancer sur la fin de ces films – ce serait peu malin dans un édito censé donner envie de venir au cinéma – on fera comme Resnais auquel nous avons rendu hom- mage le mois dernier : « Les histoires d’amour finissent mal en général ... », on connaît la chanson !

L'habituel programme en pdf !

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #Édito, #saison 2013-2014
Édito de mars/avril

Allez, on peut le dire sans se tromper, cette fois-ci, y’a que du très bon cinéma. Les choix sont judicieux, le mélange est attrayant, entre des films américains bien ficelés, des films plus intimistes ou totalement loufoques, des films nominés, oscarisés, dessinsanimés, “chantés” (que des louanges), “bus” (avec avidité) et “aimés” (un peu, beaucoup, passionnément...) et qui ont déjà attiré un large public, exigeant et finalement ravi ! Gageons qu’avec une salle de 200 places, nous aurions fait “carton plein” aux 8 séances. Huit films qui nous amènent tout droit à la “trêve” des vacances de Pâques. Mais avant de laisser un tel programme s’évaporer, on boira à l’œuvre d’Alain Resnais (le 21). C’est le moins qu’on puisse faire ! Et pousser la chansonnette ?

Fra

Le fichier pdf de mars/avril...

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #Édito, #saison 2013-2014
Édito février 2014

Drôles d’endroits pour des rencontres, comme dirait François Dupeyron...

Le Groenland, la catholique Irlande, les États-Unis en Sécession, quelque part en France, Lausanne... Les films de ce mois-ci convergent vers cette drôle d’idée, la rencontre, celle que l’on attend, que l’on espère et qui nous prend toujours par surprise quel que soit le coin du globe.

Qu’elle ait lieu dans un atelier d’écriture (L’Amour est un crime parfait), ou sur la route (Lulu femme nue). Qu’elle soit amoureuse ou humaine (Inuk, Philomena). Plongée dans l’enfer de l’inhumanité aussi (12 years a slave). Et puis il y a cette rencon- tre que chaque individu peut faire avec lui-même : qui sommes nous ? Deux films de cette programmation, Tel père, tel fils, et Philomena, reviennent à la question des liens du sang.
Venez donc au Clap ce mois-ci pour ces rencontres, celles avec lesquelles vous avez rendez-vous... et puis les autres, toutes celles qui vous surprendront.
4 semaines, 7 films, participez nombreux !

EMa

La version pdf...

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #saison 2013-2014, #Édito
Édito du passage de 2013 à 2014

USA, France, Inde, Chine… Un des bienfaits de la mondialisation (et du numérique, qui trouve grâce à nos yeux) est que nous pouvons de nouveau retrouver le chemin de ce qu’est vraiment le Clap : vous faire voyager de par le monde, avec un cinéma “différent“ et continuer à s’émerveiller tous ensemble.

Clapeuses, Clapeurs, cette fois, ça y est, le numérique est bien en place, on le reconnaît à son “doux” ronronnement, quasi identique à celui de notre vieux 35 mm. Nous n’avons pas encore le son Dolby stéréo, mais cela ira quand même pour Inside Llewyn Davis des Frères Coen. Les garçons et Guillaume, à table ! et Lunch Box viendront nous “régaler” ensuite. Puis une petite visite à New-York s’impose ... avec Marion Cotillard mais Oh surprise... sans Guillaume Canet !

Banzaaaaïïï, A Touch of Sin débarquera sur notre écran, tout droit venu de Chine, et Sara Forestier jouera la dernière séance de ce programme en Suzanne.

La richesse de notre programme, ne nous laisse plus beaucoup de place pour nos éditos, mais l’essentiel peut être dit en quelques mots : “ le lundi soir, prenons du plaisir !”

Bonne année à toutes et à tous. J6T

PS : Nous concoctons une soirée Jeunes le 20 décembre avec SnowPiercier (réservé aux grands ados de + de 12 ans) que nous accompagnerons d’un deuxième film après un casse-croûte.

Le programme en pdf...

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #Édito, #saison 2013-2014
Édito de Novembre

Le Clap fait encore le grand écart ce mois-ci.
Avec un pied posé en Palestine, un autre en pays Inuit, une main en Argentine, l’autre aux States (mais chut... c’est la surprise de notre soirée AG) et la tête dans les étoiles... la pose devient difficile à tenir et la moindre petite comédie française pourrait tout faire basculer. Ah ! quel dur métier d’équilibriste que celui de programmateur !

Fra.

Le programme en pdf...

Voir les commentaires

Publié le par Ange
Publié dans : #saison 2013-2014, #Édito
Édito d'octobre 2013

Des films français comme s’il en pleuvait, mis à part l’exception(nel?) Woody Allen qui ressurgit, inusable (?), comme chaque année, rappelant que l’automne est bien là. Il paraîtrait même que ce Blue Jasmine vaudrait le coup qu’on le programme en séance supplémentaire, alors on ose : un jeudi pour Woody !

Sinon, donc, honneur au cinéma français, et des plus variés : comédie, documentaire, films d’auteurs attendus après des oeuvres parfois diversement appréciées mais toujours remarquées.

Signe des temps, ce sont des films pour lesquels leur auteur a dû vraiment se battre, plus que jamais, pour obtenir des financements. François Dupeyron, qui tourne depuis 1988 tout de même (souvenez-vous : Drôle d’endroit pour une rencontre ...) s’est largement exprimé à la sortie du film pour dire la peine qu’il y a à faire du film d’auteur en France actuellement. Abdellatif Kechiche, lui aussi, a dû lutter après l’accueil mitigé de Vénus noire et face à des producteurs qui ne veulent plus d’un cinéma trop radical et parfois sulfureux ; résultat, une Palme d’or ... et une polémique avec ses actrices qui l’accusent de tous les maux (mais ont aimé monter les marches de Cannes avec lui). Quant à Gilles Perret dont nous suivons le travail depuis le début, il est venu souvent à Lans accompagner ses films et rencontrer notre public. Nous sommes fiers au Clap d’avoir participé financièrement à la souscription qu’il avait lancée pour faire Les Jours heureux, dans un contexte de subventions limitées. Nous le mettons donc comme de juste à l’honneur, un lundi et avec la présence de deux historiens : puisse son film, qui ne sortira nationalement que le 6 novembre, trouver un large public, comme c’est le cas toujours à Lans !

Le classique pdf du Clap !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog